Archives de catégorie : développement moteur

Ordre intérieur selon Maria Montessori

tapis

Maria Montessori, doctoresse familiale à son époque,  visite des famille et voici ce qu’elle constate : un enfant s’agitait avec la personne qui lui donnait son bain. Il était tellement habitué à une routine de gestes qu’il réagissait vivement. C’est ce qu’elle appelle un désordre intérieur. La nouvelle personne qui lui donnait le bain devait être gauchère car elle tenait l’enfant à l’envers dans la baignoire. Cela suffisait à gêner le bébé.

L’ordre est une des périodes sensibles, que traverse tout enfant. Elles permettent à l’enfant de prendre conscience de l’environnement et de l’ambiance afin de servir son propre développement avec force et efficacité.

La pédagogie montessori réactive les neurones !

La pédagogie Montessori est très bien adaptée aux besoins de développement du cerveau du bébé. Pourquoi ?

neurones

Grâce à la démarche globale de cette pédagogie : la répétition, la manipulation de matériels et  le déclenchement du questionnement inconscient (entre autres), la neuroplasticité se fait de façon respectueuse et positive. Le bébé est acteur dans ses apprentissages dans un lieu où l’on respecte ses besoins de mouvement du corps et de libre activité -ou non activité-.

Le nombre de connexions neuronales produites par le bébé est plus grand dans un lieu montessorien car les sollicitations sont plus vastes : l’enfant utilise ses sens, son corps, sa propre volonté. La mémoire est enclenchée et la réactivation neuronale permettra de retrouver plus rapidement les traces du vécu du bébé.

 

Les bébés et les sciences

Par Mathématique, les gens ont tendance à vouloir parler d’une partie de cette science qui consiste à dénombrer et effectuer des opérations avec les nombres. Or il existe une amplitude bien plus grande d’activités didactiques qui permettent à l’enfant d’organiser l’information de son entourage. Il doit explorer l’environnement, c’est-à-dire le classer, le comparer, en estimer ses caractéristiques intrinsèques. Plus ses gestes seront affinés plus il pourra explorer et plus il pourra entreprendre des gestes  sophistiqués. C’est le cercle vertueux sensoriel qui alimente les connaissances de l’enfant.

animaux

 

Montessori, Pikler, Piaget et les autres

Combien d’après vous d’adultes se sont vraiment fréquemment assises et tues pour observer des enfants durant de longues minutes ?

C’est la base de tout travail avec les enfants. Pour approcher leur sphère, il faut du silence et aucun mouvement. Après des centaines d’heures d’observations, dans des contextes différents, vous pourrez commencer tout juste à entrer dans leur monde.

Alors qui a réellement fait cela ? Une seule personne : celui ou celle qui peut vous montrer ces notes prises durant ces observations.  Car c’est son travail, son chemin personnel parcouru en direction de l’Enfant. Pour ma part, je n’ai pas encore atteint ce quota et je poursuis donc cet objectif, depuis des années en faisant des observations, dans des classes, au parc ou auprès des enfants proches de mon quotidien.

Maria Montessori, Emmi Pikler et Jean Piaget font partie des pédagogues qui ont parcouru ce chemin. Ils nous ont laissé ces précieuses observations, traces de leur route en direction de l’Enfant. Nous aussi ouvrons dès aujourd’hui un nouveau cahier d’observations notées de l’Enfant.

voir

 

Le mobilier adapté aux enfants

Sur cette belle photo, on voit nettement la position de l’enfant pas du tout confortable.

Afin d’avoir le livre posé sur ses genoux et de pouvoir le lire, il est obligé de soulever les talons. Et cela suffit à ce qu’il soit inconfortable.

inconfort

Dans cette structure, le rôle de l’éducatrice est de guider l’enfant vers une chaise adaptée à sa taille. C’est pour cela qu’il y a des petites chaises de plusieurs hauteurs, les enfants ayant une assise différente entre un et trois ans.

Récemment, j’ai vu quelques bébés, assis dans des chaises au restaurant qui n’étaient pas adaptées pour de si jeunes enfants.
A moins de 8 mois, l’enfant n’y sera pas confortable. Leur colonne est toute arrondie, leurs muscles encore insuffisamment développés et BING la tête tape contre la table du restaurant, car elle est trop lourde à supporter si longtemps dans une position que le bébé n’a pas choisi et ne peut donc pas supporter.

 

 

Environnement et Ambiance

Voici un thème largement étudié lors de la formation online à la pédagogie Montessori pour les enfants de moins de 3 ans.

Environnement

Vous pouvez voir sur cette photo un enfant en train de déjeuner dans un espace destiné à cela, et d’autres en train de jouer.

Chaque détail est pensé, y compris celui de fermer les étagères d’un côté avec une paroi translucide afin de permettre à la lumière de pénétrer et puis à l’enfant de faire le lien entre l’objet et son reflet opaque.

 

 

La physique et les bébés

J’ai assisté récemment à une présentation d’activités de découverte de la physique proposées dans une école Montessori pour les enfants de moins de 3 enfants.

En voici quelques extraits.

La poulie

On peut facilement attacher un panier en osier rempli de livres à une corde qui coulissera sur le dossier d’une chaise ou alors à un crochet dans le jardin.

poulie 2

Le levier

Quelques planchez en bois, ferons l’affaire pour explorer le levier.

lever

 

Le plan incliné

La aussi, l’investissment en matériels est maigre et les explorations multiples.

plan incliné

Envoyez-nous vos photos sur ce thème.

Belle journée

Les enfants « primo marcheurs »

Hier soir j’étais à un spectacle de Noël de fin d’année de mon fils. Je me suis retrouvée assise au premier rang à côté d’une jeune maman ( de 3 enfants déjà) dont le dernier était une petite fille charmante de 12 mois. Ce fut un double doux spectacle pour moi, je dois l’avouer.

Elle avait un sourire rayonnant de bonheur. Sa maman la mettait debout près d’elle, sur le sol, et la petite avançait avec précaution. Elle ne marchait pas comme on a tendance à l’annoncer avec fierté. Elle expérimentait son équilibre (elle a chuté plusieurs fois mais avec lenteur et motivation à se relever). Elle venait téter de temps en temps, histoire de retrouver un peu de lait chaud et d’amour pour repartir vers son accession à cette nouvelle habilité : marcher et aller sur son chemin de vie personnel.

Marcher, tel est le titre d’un chapitre du livre l’Enfant, écrit par Maria Montessori, que vous retrouvez en version audio sur notre plateforme de formations online, parmi beaucoup d’autres !

Bonne marche à vous sur le chemin de la vie de parent, enseignant, accompagnant  respectueux de la petite enfance.

 marcher briques

Les balles et l’humanité

On a retrouvé des balles dantant de 3000 ans avant JC.  On voit des balles représentées sur les murs Egyptiens datant de 1786 avant JC. Homère parle de balles dans son Odyssée.

Dionysos jouait aux balles faites de laine ou de terre et il semble que ce soient les Aztèques qui aient créé pour la première fois une balle en caoutchouc.

Une parisienne nommée Margot jouait au « tennis » avec sa main en 1424. Et Charles VIII est mort alors qu’il était spectateur d’un jeu de paume.

Jeu-Paume-2

La petite balle (et la grosse aussi) a accompagné toutes les civilisations depuis 6000 ans, et elle continue de rouler pour le bonheur de tous les bébés !

 

Maria Montessori s’oppose à Arnold Gesell

Le concept de maturation

Arnold Gesellsource : wikipedia

Qu’est-ce que la maturation ? Maria Montessori l’explique ainsi :

Ce mot issu du monde de la médecine et décrit la transformation d’une cellule en une autre cellule. La psychologie enfantine reprend ce terme pour décrire un mécanisme régulateur de la croissance générale de l’homme.

M. Arnold Gesell a fixé la maturation dans des critères innés, définitifs. Maria Montessori lui accorde ce fait uniquement sur l’aspect physiologique : nous ne pouvons pas apprendre à marcher ni à parler à l’enfant. Ces actes sont le résultat d’un ensemble de transformations intérieures à l’individu nommées par les médecins comme les lois fondamentales de la croissance de l’individu.

Mais certains  médecins occultent l’aspect psychologique du développement de la personne. Comment est formé l’esprit de l’enfant ? Telle est la question qui préoccupe Maria Montessori.

On pourrait résumer la pensée de Maria Montessori en une équation :
Maturation = gène + milieu