Archives par étiquette : intelligence

Qu’est-ce que la conscience ?

Qui suis-je ? Où vais-je ? D’où viens-je ? Même si le jeune enfant ne se pose pas encore ces questions – car il est dans une dynamique tout autre durant ses trois premières années – il est porteur inconscient de ces trois questions qui nous habitent tous, tout au long de notre vie, avec plus ou moins de force, de joie ou de détresse.

Où en sommes-nous d’ailleurs, nous en tant qu’adulte sur ces questions ? Y réfléchir est important pour nous mais aussi pour eux. Quelles sont les clés que vous possédez déjà sur ce sujet ? Sont-elles conformes à votre culture et environnement ou le résultat de votre cheminement personnel et spirituel ?

Ces questions sont importantes pour l’enfant qui se construit et qui va donner place à un adulte. Notre tâche est donc de l’accompagner le mieux possible sur ce chemin sans barrages, ni béquilles, ni tremplins mais avec des coups de pouce sensés.

M. Albrecht nous présente la pédagogie de l’homme couché et de l’homme debout dans son Académie Aurore.

Nous nous  pourrions faire le parallète et parler du bébé à quatre pattes par opposition au bébé en siège auto par exemple.

 

 

 

 

Différence entre académique et intellectuel

Lilian Katz a écrit sur la Petite Enfance :

lr

«Les objectifs académiques concernent la maîtrise d’éléments d’information, généralement liés à une pré-alphabétisation des compétences dans les premières années, et pratiqué dans des exercices, des tests, et d’autres types d’activités destinées à préparer les enfants pour les prochains niveaux d’apprentissage. Les éléments appris et pratiqués ont tous une bonne réponse, sont basés sur la mémorisation, l’application de formules et consistent en grande partie à donner à l’enseignant les bonnes réponses que les enfants savent qu’il attend …. Ces brides d’information sont des composantes essentielles de la lecture, de l’écriture et d’autres compétences académiques utiles dans les économies développées modernes, et certainement dans les années scolaires ultérieures de l’enfant. Je suggère que la question ici n’est pas de savoir si les compétences académiques comptent; mais plutôt quand elles importent et quelle proportion du programme d’études méritent-elles, surtout au cours des premières années.

«Les objectifs intellectuels et leurs activités connexes, sont ceux qui portent sur la vie de l’esprit dans son sens le plus large … y compris selon les sensibilités esthétiques et morales. La définition formelle de la notion d’intellectuel met l’accent sur le raisonnement, la formulation d’hypothèses, ce qui pose des questions, la prédiction de réponses aux questions, l’énonciation des résultats produits par l’enquête, le développement et l’analyse des idées et la quête de compréhension et ainsi de suite.

« Un programme approprié pour les jeunes enfants est celui qui met l’accent sur le soutien des dispositions intellectuelles innées des enfants, de leurs inclinations naturelles. Celles-ci comprennent, par exemple, la disposition à donner du sens à leurs propres expériences et environnements. Un programme approprié dans les premières années est donc celui qui comprend l’encouragement et la motivation des enfants à chercher la maîtrise des compétences scolaires de base, par exemple à partir de l’écriture, au service de leurs activités intellectuelles « .

Portique du nido

Le portique en bois est un élément essentiel de l’ambiance du tout petit dans le nido. Celui-ci est conçu pour y accrocher les éléments que l’on souhaite, à la hauteur que l’on souhaite. (désolée pour la photo, il n’y avait rien d’accroché à l’instant du déclenchement !). Le bébé est posé sur le dos au-dessous du portique, sur un moelleux tapis grand et clair.
Veillez à choisir des objets sûrs, fabriqués avec des composants non nocifs, dans des matériaux nobles (pas trop de plastique) et respectueux de l’environnement (comme on conseille en ce moment).

L’enfant sera très heureux de tenter de saisir ces objets de couleurs vives qui dansent au-dessus de ses yeux. C’est une bonne stimulation pour ses muscles, l’éveil de son intelligence (comprendre la causalité), sa coordination main-oeil, etc…Souvenez- vous que les bébés sont des êtres supra intelligents, donc respectez cette faculté si pointue chez eux.

Le bébé sera heureux d’y passer un petit moment, mais il doit sentir votre présence à proximité, ne « l’abandonnez » pas (même pour prendre votre douche !), il fera le raccourci rapide entre le portique et l’abandon de sa maman ou son papa ! Asseyez-vous à côté et observez-le découvrir et jouer. Ecouter le silence et les petits bruits du bébé. Ses petites mains s’agitent, ses doigts agrippent, son sourire se dessine et son visage s’éclaire. Il tourne la tête, oriente son regard. Tout va très vite dans son petit cerveau en pleine croissance.

Le portique doit être bien stable (si vous vous lancez dans la conception) car l’enfant a beaucoup de force et tirera dans une direction que vous n’aurez pas testée ! Changez régulièrement les objets (anneaux en bois, pompons en laine, balle en caoutchouc,  gros coquillage.

Je vous mets 2 photos d’exemples trouvées sur le web; je ne donne pas de marque de fournisseurs, ce site se l’interdit, vous êtes assez grands pour trouver par vous-mêmes et du coup nous ne sommes pas en cause si le fournisseur vous déçoit !

La main

« La main est cet organe dont la structure fine et compliquée permet à l’intelligence de se manifester, à l’homme, de prendre possession de l’ambiance, de la transformer et , guidée par l’intelligence, d’accomplir sa mission dans le cadre de l’univers. » MM dans « l’enfant »

Le développement de l’intelligence des bébés

BBG a 1 an, 10 mois et 22 jours

Mes parents assistent à l’accélération du développement de mon intelligence. Je prends des initiatives telles que de jeter les emballages ou boîtes vides dans la poubelle, de porter les objets appartenant à une personne de la famille dans sa chambre, de me nourrir moi-même en ouvrant les placards ou le frigo, etc.. Je comprends le sujet de certaines conversations même si elles ne me sont pas adressées directement.

Il n’y a que l’anglais que je ne comprenne pas encore ! Mais cela viendra, j’en suis sûr. En attendant, je cueille des fraises dans le jardin et je les mange toutes !