Montessori et Pikler pour mon bébé

Récemment nous avons proposé un webinaire au sein de notre Académie de formation TMF d’éducateurs pour les enfants âgés de moins de 3 ans, dont le thème précis était :

« Le Dr Montessori et le Dr Pikler, des approches complémentaires »

Vous retrouverez l’explication des théories de ces femmes médecins dans le livre  ‘Montessori pour mon bébé »

Il est en couleurs et contient des témoignages de parents et professionnels.

Chronique de Bande dessinée « Ce n’est pas toi que j’attendais »

Les bandes dessinées sur la trisomie sont rares. Sur la parentalité, il y a de plus en plus d’albums peu originaux où l’homme raconte sa transformation en père, à travers des situations plus ou moins comiques.

 Ici, l’événement qui est décrit nous amène à nous poser de vraies questions.
L’auteur devient le père d’un enfant trisomique, ce qui bouleverse sa conception de la vie, des apparences, des préjugés, de la beauté… Combien de temps mettra-t-il à accepter ce bébé ? Est-ce que cet enfant pourra un jour être autonome et si oui, quand ?



C’est certain : Fabien Toulmé sait raconter une histoire. Il accouche d’un récit poignant, drôle, bouleversant. On s’imagine être à sa place, on réfléchit sur la vie, sur le destin, sur ce qui est certain, ce qui ne l’est pas.

L’auteur passe pas plusieurs phases, alors que sa conception de la vie se heurte à la réalité et que plusieurs courants s’affrontent dans sa tête : anxiété, tristesse, énervement, jalousie envers les parents ayant eu un enfant dit « normal »…

« Est-ce qu’un jour je l’aimerai comme ma fille ? », « Est-ce que j’arriverai à la voir autrement que comme une trisomique ? » « Est-ce que je serai un bon père pour elle ? » se demande-t-il.

 On est happé par le récit et l’intensité du sujet.

En revanche, le livre n’est pas aussi percutant lors d’une deuxième lecture, où l’on voit plus facilement les défauts : il y a une dizaine de pages en trop, le dessin est parfois approximatif (les nez de certains personnages sont bizarres) et on a l’impression générale que l’auteur se plaint tout le long de ce qui lui est arrivé.



Mais ne passez pas à côté. Ce livre a bousculé la vie de l’auteur, il vous bousculera aussi.

Samson

Des stagiaires très satisfaits de la qualité des programmes de formation

« Les formations TMF 0-3 et 3-6 m’ont énormément apportée tant sur le fond que la forme. Des cours de qualité, des supports variés, des exercices et tests tout au long des cursus et un suivi personnalisé. Aussi la liberté de travailler à son rythme, à distance grâce aux nouvelles technologies mais toujours avec un lien étroit et humain avec mon référent de formation. Le positionnement personnel en tant qu’éducateur/trice est réellement mis en avant via ces échanges.

Que dire, je conseille cette formation à toutes et tous pour sa richesse théorique, pratique et humaine. Sachant que la formation ne s’arrête pas à un protocole mais des échanges riches pour construire ensemble le monde de demain. L’équipe nous soutient même via des annonces de travail et des webinaires en complément du cursus. Donc je pense sérieusement à continuer sur ma lancé avec la formation 6-9 et création d’une école au moyen-long terme.

Merci encore à toute l’équipe et à très vite pour continuer cette belle aventure ! »

S.

 

Une école Montessori pour les enfants défavorisés

http://www.rtl.be/info/vous/temoignages/marie-paule-une-enseignante-belge-a-fonde-une-ecole-montessori-a-kinshasa-pour-aider-les-enfants-defavorises-le-comportement-de-certains-eleves-a-921770.aspx

 

Nouveau livre Montessori pour les bébés, chez le libraire (et amazon)

J’avais acheté il y a quelques années, sur amazon votre première version du livre Montessori pour les bébés. Même si son prix était élevé, je n’avais pas été déçue par le contenu. Aujourd’hui je découvre dans la galerie culturelle de mon supermarché, la toute nouvelle version avec un format et des couleurs de mise en page toutes belles, je l’ai achetée immédiatement pour l’offrir à une amie. Merci de votre constance et vive les bébés !

Amandine

Réparer les blessures émotionnelles

Tous les enfants, même les plus chanceux, subissent des blessures émotionnelles. À la maison, à l’école, dans les parcs, tous les enfants éprouvent la déception, la frustration et l’échec, la critique et la désapprobation, l’exclusion. Dans chaque famille, il y aura les moments de colère et de disputes.

Si leur développement est sain, les enfants se remettent de ces moments. Seuls ou avec notre aide, la plupart des enfants rebondissent. Des blessures émotionnelles sont, à bien des égards, analogues aux dommages corporels. Comme nos cellules réparent en permanence les dommages corporels, les blessures émotionnelles doivent aussi être guéries. Sans cette guérison, le processus nuisible s’étendra.

En tant que parent notre rôle minimum est d’avoir une reconnaissance simple de la déception ou frustration de notre enfant.

Les enfants tirent des leçons inestimables des moments de la réparation, post traumatiques aux émotions. Ils apprennent que, bien que ce ne soit pas toujours facile, l’anxiété, la tristesse et la colère sont des moments qui peuvent être réparés.

Attention, se focaliser sur les émotions de l’enfant ne suffit pas à éduquer. C’est un être global et on ne peut réparer les émotions si les autres enveloppes (voir la définition dans le livre la pédagogie montessori illustrée) de l’enfant ne vont pas bien.

La confusion entre « jouet », « jeu », « activité » et « objet »

Un peu de classification ne fait jamais de mal !

Aujourd’hui, je vous invite à réfléchir sur la signification des mots : jeu, jouet, objet et activité. Car dans notre livre « Montessori pour mon bébé », qui vient de sortir en librairie rappelons-le, nous parlons des uns et pas des autres.

Selon Mmes Montessori et Pikler, l’enfant ne joue pas, ni seul, ni avec d’autres individus. Il expérimente, construit sa compréhension de l’univers dans lequel il grandit à chaque souffle de vie, souffle qui le pousse à devenir un être indépendant.

C’est pourquoi le choix de l’environnement, et donc des objets qu’il contient est important dans la démarche d’aide de l’enfant à grandir.

Dans notre livre, nous avons pris soin de partager des photos en couleur de grande qualité de vrais objets utilisés dans de vrais environnements préparés dans ce but. C’est en cela, entre autre, qu’il est attrayant et nouveau !

Pikler en complément de Montessori

Pourquoi la démarche Pikler en plus de la philosophie Montessori ?

Tout simplement parce que Mme Montessori avait eu pour mission de s’occuper des enfants de plus de 5 ans et non pas des plus jeunes; elle a très naturellement orienté son travail dans la direction du développement de l’enfant plus âgé.
Nous avons donc comblé les manques dans les principes de base de la pédagogie Montessori par des applications concrètes et bienveillantes de Mme Pikler,  et c’est ce que nous proposons à nos lecteurs (et aussi à nos stagiaires).

« Parce que tout ne commence pas à 3 ans, mais bien avant » Murielle Lefebvre