Archives de catégorie : propreté

Qu’est-ce que la sécurité pour bébé ?

sécurité2

On nous pose souvent ces questions durant nos formations : Quelles sont les règles de sécurité pour les bébés ? Quelles sont les normes ?

Au sujet des normes, figurez-vous qu’elles ne sont pas les mêmes suivant l’endroit où se trouve l’enfant (et oui les ministères  (Education Nationale, M. jeunesse & sport ou M. de la Santé) se l’arrachent !).

Au sujet des règles, elles sont à appliquer en tout endroit privé et sont du bons sens. Evidemment, comme les limites des adultes sont différentes, elles varient.

J’ai hélas croisé une maman dont le bébé a eu la peau de ses deux paumes greffée suite à une brûlure sur un poelle à bois (Mes enfants allaient dans une école montessori avec un poelle à bois dans la classe !). Une autre dont le bébé s’est noyé dans la baignoire.

Sans tomber dans l’excès, je dirais que les précautions à prendre varient en fonction de l’environnement. Si la pièce où se trouve le bébé est truffée de décorations en porcelaine, d’animaux domestiques en tout genre, d’un poelle à bois non sécurisé et de légos et billes parsemés, le bébé a plus de risque d’être en insécurité que dans un environnement où on a observé et réfléchi à ce que les petits mains pourraient faire, et où les petites jambes pourraient aller.

 

sécurité1  sécurité3

Aménager les toilettes adultes

blocage lunette

Comment aménager au mieux la maison, l’appartement, la crèche ou l’école pour les enfants, quand une cuvette pour adultes s’y trouve ?

Voici un équipement pas forcément superflu. En effet, les enfants peuvent se faire mal en laissant tomber le couvercle des toilettes sur leurs mains (ou autre partie du corps !).
Ce couvercle sera facile à soulever, en partie seulement, et donc des petits doigts risquent d’être écrasés.
Ensuite, s’il est ouvert, les enfants pourront y jouer (cf le film « les visiteurs » !!!) y jeter des objets (dont le doudou). Il sera bienvenu donc aux adultes de prendre l’habitude de refermer le couvercle (stop aux mauvaises odeurs) et d’utiliser ce système de vérouillage adapté.

 

Se laver les mains

L’objet de ce jour est l’équipement des structures d’accueil ou de la salle de bain individuelle, quant à l’apprentissage de la propreté.

lavabos

Il va sans dire, qu’il faut équiper un espace d’éléments adaptés à la taille de l’enfant. Certains designers d’intérieur y pensent (cf la photo ci-dessus).

Dans une structure Montessori, c’est important de donner la possibilité à l’enfant de se laver les mains à tout moment. Pour cela, nous mettons un petit « atelier complet » à sa disposition. Tout y est, du broc à la brosse à ongles, en passant par la crème pour les mains ou la serpillère en cas de débordement.
L’enfant va passer des minutes entières à effectuer les gestes pour se laver les mains, dans le désordre, de façon maladroite durant les premiers essais puis il affinera le process.
Ses intentions et gestes seront plus claires, plus directes et donc plus affinés.
Il maîtrisera de plus en plus cet environnement.
Le plaisir de faire mousser le savon, de produire des petits bruits de glissement de mousse, d’éclaboussures de l’eau et de clapotis pendant le rinçage, grandira jour après jour.

Se laver les mains « vite, vite, vite » quand l’adulte est impatient, quand les autres enfants attendent leur tour, n’a rien à voir avec cette parenthèse de joie que va procurer à l’enfant cet atelier préparé à sa seule intention. Ne vous étonnez pas de voir un enfant y retourner trois fois dans la matinée ! Ses mains ne sont pas plus sales que celles des autres, ni plus sale aujourd’hui qu’hier. Il a seulement une force intérieure qui le pousse à effectuer ces gestes, un élan vital vers la croissance intérieure en cours de l’Homme à venir.

lavabo enfants

 

Les avantage du berceau coque de maternité

berceau coqueCet équipement peut être loué dans les pharmacies.
Il a plusieurs fonctions :

C’est un lit ayant les avantages suivants :

  1. La transparence pour voir bébé mais surtout pour que bébé voit
  2. Il est monté sur roulettes, ce qui permet de le transporter facilement et gentiment sans réveiller bébé
  3. Il est inclinable pour les bébés qui ont des reflux gastriques
  4. Les rebords de la coque permettent de poser le nouveau-né au bord du lit afin que son crane fasse contact

Il peut être transformé en une grande baignoire dans laquelle bébé a vraiment la place pour s’étirer au contact de l’eau et bénéficier de l’effet de l’apesanteur.

baignoire

Et enfin, il peut être transformé en une table à langer.

Utilisateurs aguerris, envoyez-nous des photos !

Un partage proposé par Florence; merci

bonjour,
abonnée à votre blog, j’apprécie beaucoup vos idées et vos articles.
aujourd’hui j’ai pensé à vous car je suis tombée sur cette belle idée pour l’autonomie de l’enfant
(voici le lien http://frauliebe.typepad.com/frauliebe/anleitungen/)
cordialement,
florence

chaise table

L’autonomie vers la propreté

table à langer

On pourrait reconsidérer « la table à langer », le « coin change » ou le « coin propreté » comme un espace à part entière.

En prenant en compte le développement psycho-sensori-moteur de l’enfant, et les principes de Mesdames Montessori et Pikler, nous pouvons imaginer un espace dans lequel l’enfant aurait une part active dans les soins de sa personne.

Si nous pronons l’autonomie, il faut entourer l’enfant d’éléments lui permettent de comprendre ce qui se passe dans son corps. Peu à peu, il verra et donc comprendra que quelque chose sort de son corps et quelles en sont les incidences. En lui mettant à disposition du matériel propice à l’aider dans l’accès à la propreté, selon nos conventions culturelles, nous l’aidons à prendre soin de lui-même.

Avant la marche, le bébé est allongé pour que quelqu’un lui parle de ce qui va se passer, de ce qui se passe. Chaque geste est anticipé par la parole et contrôlé dans la lenteur et la douceur. C’est un soin. Imaginons-nous à la place du bébé ! Que souhaiterions-nous comme échanges de mots, de gestes de la part de l’autre ?

Dès que l’enfant marche, on le met en petite tenue (pour la retirer et la laver plus rapidement en cas de besoin), sans couche, afin qu’il puisse expérimenter les sensations d’uriner et de déféquer. En quelques semaines, surtout s’il est dans une structure multi-âges, l’enfant devrait comprendre ce qui lui arrive et pouvoir apprendre à utiliser le pot, les lingettes pour s’essuyer et l’eau pour se nettoyer !

La table à langer du futur

table à langer P1 table à langer P2 table à langer P3

Voici des photos de tables à langer telles que Emmi Pikler les proposait (ou les aurait proposées) pour les bébés de son orphelinat.

Elles respectent le principe de base que le bébé est un être en constant mouvement car dans une phase de développement accéléré. Et oui, ceci parait évident mais si on compare avec les tables à langer commerciales actuelles, on est loin de respecter ce principe de base. L’enfant est parfois même attaché lors du change; dans un souci de sécurité, certes, mais si on y réfléchissait quelques minutes, on en viendrait à inventer les tables à langer du genre de celles ci-dessus en photo, dénichées sur l’internet.

Les critères de conception sont non seulement la sécurité mais aussi la prise en compte du bébé dans sa globalité : développement physique et psychique. C’est-à-dire que l’autonomie de l’enfant est prônée. On a prévu l’adaptabilité et l’évolution du matériel. On respecte le développement psycho-sensori-moteur du bébé.

 

Comment accompagner son bébé vers l’indépendance

Indépendance ? Qu’est-ce que cela signifie pour vous, dans votre structure, dans votre famille ?

Un enfant un jour transforma la phrase de Maria Montessori et dit « Peux-tu m’aider à faire moi-même ? »
J’aime particulièrement le signe « aider » dans le langage des signes pour bébés : on prend son coude et on le soulève vers le haut.
Apprenons à l’enfant à demander de l’aide quand il en a besoin. Car notre objectif doit être de lui en offrir le minimum, si on veut le mener vers l’indépendance.

Je vous mets 2 pictogrammes extraits de ma base qui peuvent signifier « aider ».

aider3aider4

Comme vous pouvez le comprendre, l’aide est un acte d’urgence, une obligation, pas une action de tout instant.
Dès sa naissance, le nouveau-né essaie d’être indépendant. Tout aide superflue est un blocage à son développement.

Quels messages envoyons-nous à nos enfants, à ceux dont nous nous occupons, si nous anticipons toujours leurs besoins, si on ne les laisse pas aller jusqu’à la demande d’aide ?

Pour cela, il faut observer et connaître l’enfant. On en revient toujours aux bases : observation et communication.

Dans les crèches ou chez les assistantes maternelles; la loi de la communauté ne leur permet pas de s’occuper de tous les enfants. Heureusement, certains sont déjà sur le chemin de l’indépendance pour la marche, l’habillage, la nourriture.

Quelques astuces pour finir sur le sujet, aujourd’hui :

« J’ai vu que hier tu mettais tes chaussures, seul. Je sais que tu peux le faire ! »
« Petite fermeture, qui monte, qui monte, qui monte et qui se ferme »
Un miroir dans les toilettes peut les aider à voir le geste pour pouvoir le répéter ou l’ajuster.
Pour ce que l’enfant ne peut faire seul, ajustez l’environnement et les outils.
Comment organiser la maison

Où se laver les mains, le visage, se brosser les cheveux….

Dans un commentaire récent, une maman demandait comment mettre à la hauteur et à la disposition de l’enfant un petit lavabo.

J’ai retrouvé cette jolie photo que j’avais prise dans une petite classe Montessori pour les enfants de moins de 3 ans.

J’attire votre attention sur les détails comme le bouquet de fleurs fraîches posé sur le lavabo, le tapis sous les marche-pieds, l’essuie-tout à la disposition de l’enfant à gauche comme à droite (souvent dans les toilettes publiques françiases on est obligé de se déplacer pour accéder à l’essuie-main, l’avez-vous remarqué ?) le savon liquide en distributeur ou encore le système de fermeture sécurisé sous le lavabo.

Il y a un grand miroir face aux enfants et les robinets sont orientés de façon différente : les petits enfants n’ont pas à se pencher complètement sur le lavabo pour atteindre le robinet. Celui-ci est très facile à fermer et ouvrir : on le fait pivoter sur lui-même, la prise en main est simple, même pour les plus jeunes.

Enfin la poubelle derrière grande ouverte permet de jeter son essuie-main très aisément.

Les critères montessoriens sont réunis : adaptation au développement de l’enfant (taille, hauteur, nombre d’objets, manipulations des objets), c’est propre, c’est joli, modulable, l’enfant peut y aller en toute autonomie.

Envoyez-nous les photos de l’espace personnel que vous avez aménagé chez vous !

Bonne journée à chacun

Sans couche, c’est la liberté !

BBF/Poussin est âgée de 907 jours, soit 2 ans, 5 mois et 23 jours

La grande nouvelle de l’été c’est que maman s’est enfin décidée à m’enlever mes couches, et moi je me suis enfin décidée à aller sur le pot et sur les toilettes ! Ca n’a pas été facile, je leur ai donné du fil à retordre (ou plutôt des sols et des culottes à laver !), mais j’ai fini par avoir le déclic et désormais, je me retiens suffisamment longtemps pour pouvoir aller faire mes besoins dans les endroits appropriés qu’on m’a désignés. Il y en a un qui me plaît bien, c’est « dans l’herbe » ! Hier j’ai réclamé « dans l’herbe », mais ça n’a pas marché ; maman avait raison : je venais de faire pipi dans les cabinets, alors je n’avais plus rien à faire dans l’herbe.

Même quand on me met des couches ( la nuit, ou lors d’un long voyage en voiture), je sais attendre.

Pot à la bonne hauteur

Pot à la bonne hauteur

Maman s’était imaginé que j’arriverais à utiliser le pot ou les toilettes beaucoup plus tôt, mais j’ai toujours eu horreur du pot, je ne voulais pas en entendre parler, pas plus que des toilettes, avec ou sans réducteur. Jusqu’à ce que ma grand-mère cet été me trouve un récipient beaucoup plus intéressant, sur lequel j’étais assise comme sur un tabouret, les pieds posés par terre, bref dans une position confortable.

C’était peut-être ça le secret du déclic.

PS : le titre a été emprunté à un livre consacré à l’hygiène naturelle, dont le principe avait bien séduit maman, mais elle n’a pas eu le courage de s’y lancer.

BBF/Poussin

BBF/Poussin