Archives de catégorie : Environnement

Huiles essentielles, attention !

Les huiles essentielles peuvent être N, C, Xi, T, Xn, ..

logo huiles essentielles

Récemment, lors d’une conférence à l’étranger, j’ai pu voir une personne présenter des huiles essentielles (HE) à utiliser dans une structure Petite Enfance. En tant qu’utilisatrice des HE, je ne peux que vous recommander de ne pas mettre cela à la portée des enfants, tant les risques sont réels. Il suffit de les utiliser soi-même pour savoir combien elles sont puissantes et donc à éloigner des petits enfants comme des grands.

La semaine dernière une animatrice d’atelier sur les HE nous expliquait qu’elle avait testé sur elle des HE dans les oreilles et que l’expérience avait été très concluante pour  déconseille fortement à quiconque de le faire. Et pourtant nous dit-elle, elle voit des sites internet où est donné le conseil opposé.

C’est comme sur les blogs où certains écrivent sur la Pédagogie Montessori mais n’ont pas  bien compris de quoi il s’agissait !

 

Edouard Séguin et l’étude des sens

Edouard Séguin (spécialiste français de l’enfance handicapée dont Maria Montessori s’est inspirée) a écrit  » Les perceptions sont produites par le cerveau grâce aux sens, et non pas directement par les sens ».

Il proposait d’éveiller les sens des enfants par de la musique jouée avec de vrais instruments et des chants produits par adultes et enfants (religieux ou pas). M. Séguin attachait de l’importance au temps libre, à la joie de vivre ensemble des temps de jeux et de passer du temps dehors.

salle-de-musique

Dans les programmes de formation e-learning proposés par l’académie TMF pour devenir éducateur Montessori pour les bébés, existe un module entier en phase avec cette éducation sensorielle à la musique : un module sur la langue des signes française pour les bébés dans lequel ont été créées des chansons adaptées au vocabulaire courant du bébé du monde actuel.

Un autre module spécifique à la musique selon la pédagogie de Maria Montessori, unique actuellement car conçu par une équipe pointue sur la question en France, est également disponible dans le cursus complet d’éducateur Montessori pour les enfants de moins de 6 ans.

 

Ordre intérieur selon Maria Montessori

tapis

Maria Montessori, doctoresse familiale à son époque,  visite des famille et voici ce qu’elle constate : un enfant s’agitait avec la personne qui lui donnait son bain. Il était tellement habitué à une routine de gestes qu’il réagissait vivement. C’est ce qu’elle appelle un désordre intérieur. La nouvelle personne qui lui donnait le bain devait être gauchère car elle tenait l’enfant à l’envers dans la baignoire. Cela suffisait à gêner le bébé.

L’ordre est une des périodes sensibles, que traverse tout enfant. Elles permettent à l’enfant de prendre conscience de l’environnement et de l’ambiance afin de servir son propre développement avec force et efficacité.

Différence entre académique et intellectuel

Lilian Katz a écrit sur la Petite Enfance :

lr

«Les objectifs académiques concernent la maîtrise d’éléments d’information, généralement liés à une pré-alphabétisation des compétences dans les premières années, et pratiqué dans des exercices, des tests, et d’autres types d’activités destinées à préparer les enfants pour les prochains niveaux d’apprentissage. Les éléments appris et pratiqués ont tous une bonne réponse, sont basés sur la mémorisation, l’application de formules et consistent en grande partie à donner à l’enseignant les bonnes réponses que les enfants savent qu’il attend …. Ces brides d’information sont des composantes essentielles de la lecture, de l’écriture et d’autres compétences académiques utiles dans les économies développées modernes, et certainement dans les années scolaires ultérieures de l’enfant. Je suggère que la question ici n’est pas de savoir si les compétences académiques comptent; mais plutôt quand elles importent et quelle proportion du programme d’études méritent-elles, surtout au cours des premières années.

«Les objectifs intellectuels et leurs activités connexes, sont ceux qui portent sur la vie de l’esprit dans son sens le plus large … y compris selon les sensibilités esthétiques et morales. La définition formelle de la notion d’intellectuel met l’accent sur le raisonnement, la formulation d’hypothèses, ce qui pose des questions, la prédiction de réponses aux questions, l’énonciation des résultats produits par l’enquête, le développement et l’analyse des idées et la quête de compréhension et ainsi de suite.

« Un programme approprié pour les jeunes enfants est celui qui met l’accent sur le soutien des dispositions intellectuelles innées des enfants, de leurs inclinations naturelles. Celles-ci comprennent, par exemple, la disposition à donner du sens à leurs propres expériences et environnements. Un programme approprié dans les premières années est donc celui qui comprend l’encouragement et la motivation des enfants à chercher la maîtrise des compétences scolaires de base, par exemple à partir de l’écriture, au service de leurs activités intellectuelles « .

Dépendance et interdépendance

Devenir indépendant alors qu’on est dans l’interdépendance.paleon Je lisais un extrait d’article intéressant sur ces sujets qui sont au coeur de la pédagogie Montessori.

Katherine-Symor-Le-cycle-de-la-dépendance

http://blog-fr.coaching-go.com

Avons-nous en tête ces deux objectifs qui peuvent paraître paradoxaux lorsque nous nous adressons aux enfants ?

 

Le secret du bonheur : un peu de philosophie ne fait jamais de mal !

Le père, l’enfant et l’âne.

le sage et l'âne

Un enfant demande à son père :
– Dis papa, quel est le secret pour être heureux ?

Alors le père demande à son fils de le suivre ; ils sortent de la maison, le père sur leur vieil âne et le fils suivant à pied.
Et les gens du village de dire :
– Mais quel mauvais père qui oblige ainsi son fils d’aller à pied !
– Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison, dit le père.

Le lendemain ils sortent de nouveau, le père ayant installé son fils sur l’âne et lui marchant à côté. Les gens du village dirent alors :
– Quel fils indigne, qui ne respecte pas son vieux père et le laisse aller à pied !
– Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

Le jour suivant ils s’installent tous les deux sur l’âne avant de quitter la maison. Les villageois commentèrent en disant :
– Ils ne respectent pas leur bête à la surcharger ainsi !
– Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

Le jour suivant, ils partirent en portant eux-mêmes leurs affaires, l’âne trottinant derrière eux. Cette fois les gens du village y trouvèrent encore à redire :
– Voilà qu’ils portent eux-mêmes leurs bagages maintenant ! C’est le monde à l’envers !
– Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

Arrivés à la maison, le père dit à son fils :
– Tu me demandais l’autre jour le secret du bonheur. Peu importe ce que tu fais, il y aura toujours quelqu’un pour y trouver à redire.

Fais ce que tu aimes et tu seras heureux !

« Mon bébé a peur »… « J’ai peur ».

Les enfants expriment leurs peurs. Comment les accueillons-nous ?

peur

Quelle sont les peurs des enfants ? D’où viennent-elles ?
Cela varie suivant l’âge de l’enfant et aussi suivant le contexte social et éducatif. Si son entourage est serein, il sera tranquille, à priori. Pourtant il sursautera à un bruit nouveau, sera inquiet d’une nouvelle situation. Ne minimisons pas toutes les nouveautés imposées aux petits enfants. (cf les livres de Maria Montessori sur le sujet).
Les sentiments de peur sont normales et nous pouvons aider l’enfant à les comprendre et les accueillir.

Nous projetons nos peurs et les enfants les absorbent, les reçoivent, les perçoivent.
Quelles sont ces peurs et sont-elles légitimes ?
– La peur de mal agir, de trop faire ou pas assez. « Peut-on trop cajoler un enfant ? »
– La peur d’échouer en tant qu’éducateur, quand on se sent responsable de tout ce que fait et dit son enfant. « J’ai peur qu’il ne se comporte pas bien chez ses amis. »
– La peur de passer à côté de quelque chose (tout se joue avant 6 ans est un exemple du pire livre à conseiller aux adultes dans ce cas)
– La peur d’être trop sévère ou d’être trop laxiste. « Je ne veux pas punir mon fils ».
La peur émotionnelle : « Je n’aime pas assez mon enfant », « J’aime plus ma fille que mon fils », « Mon fils ne m’aime pas ».
– La peur pour l’avenir de son enfant. « J’ai peur qu’il ne tombe malade ». « J’ai peur qu’il échoue ».

« Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la tige,  tu dis que tu aimes les oiseaux et tu les mets en cage, tu dis que tu m’aimes alors moi j’ai peur. »

L’exemple de l’adulte

« Le véritable guide pour la construction psychique de l’enfant sont les exemples donnés par l’attitude des parents et l’attitude du groupe d’adultes dans son environnement. » Mario Montessori

monter

Ce jour-là, nous (mes deux fils et moi-même) étions partis en randonnée et le chemin commençait à monter de plus en plus. Deux étudiants chinois nous avaient doublé au pied du chemin abrupt. Soudain nous les avons vu redescendre simplement afin de nous venir en aide, étant donné que le degré accidenté s’accentuait de plus en plus.

Ces deux jeunes étaient en France pour étudier la langue française à l’université. Ils ne parlaient pas encore très bien notre langue mais nous avons pu communiquer et les remercier chaudement de leur main tendue (au sens propre comme au sens figuré).
Une belle atittude dont mon fils de 6 ans a été spectateur.

 

Montessori, Pikler, Piaget et les autres

Combien d’après vous d’adultes se sont vraiment fréquemment assises et tues pour observer des enfants durant de longues minutes ?

C’est la base de tout travail avec les enfants. Pour approcher leur sphère, il faut du silence et aucun mouvement. Après des centaines d’heures d’observations, dans des contextes différents, vous pourrez commencer tout juste à entrer dans leur monde.

Alors qui a réellement fait cela ? Une seule personne : celui ou celle qui peut vous montrer ces notes prises durant ces observations.  Car c’est son travail, son chemin personnel parcouru en direction de l’Enfant. Pour ma part, je n’ai pas encore atteint ce quota et je poursuis donc cet objectif, depuis des années en faisant des observations, dans des classes, au parc ou auprès des enfants proches de mon quotidien.

Maria Montessori, Emmi Pikler et Jean Piaget font partie des pédagogues qui ont parcouru ce chemin. Ils nous ont laissé ces précieuses observations, traces de leur route en direction de l’Enfant. Nous aussi ouvrons dès aujourd’hui un nouveau cahier d’observations notées de l’Enfant.

voir