Archives de catégorie : sécurité

Ceinture de grossesse anti ondes, votre avis nous intéresse !

Comme l’écrivent certains journalistes, des commerçants se ruent sur de nouvelles niches de produits pour les familles.
Aujourd’hui, j’aimerais en savoir plus sur les ceintures de grossesse anti ondes. Après différentes recherches sur le net, si j’en crois des commentaires d’utilisatrices, certaines ceintures échouent aux tests rapides effectuées par elles-mêmes : on pose son téléphone sous la ceinture et on demande à quelqu’un d’appeler le mobile. Soit il ne sonne pas , soit il sonne et là on n’est pas content de son achat (qu’on ne peut se faire rembourser pour autant).

J’ai remarqué également que les produits proposés sur amazon ne présentaient pas la composition de la ceinture. Le fournisseur reste évasif sur celle-ci : coton….

Avez-vous un conseil et avis de produit à partager sur le sujet ? Merci par avance, soyons solidaires sur des sujets graves comme celui-ci.

 

article recommandé sur le sujet : http://www.liberation.fr/societe/2013/06/20/la-protection-contre-les-ondes-nouvel-argument-marketing_912101

Les bébés sont plus surveillés mais plus exposés

Les bébés sont sous haute surveillance durant leur sommeil, la crainte de la Mort Subite du Nourrisson (MSN) guette à chaque sieste et nous fait nous équiper !

Si on en croit quelques informateurs (c’est la sempiternelle question ; qui croire ? sur un sujet qui n’est pas le nôtre ?)  comme http://www.robindestoits.org/Danger-du-babyphone-les-scientifiques-tirent-la-sonnette-d-alarme–JT-France-2-08-11-2013_a2100.html, il vaut mieux éloigner les bébés des équipements le plus possible.

Alors que faire ? Et bien comme dans toute chose, ne pas être jusqu’au boutiste ou radical et utiliser, quand c’est indispensable, le babyphone sans le systématiser durant les trois premières années de bébé.
Choisir aussi en se documentant : les appareils à basse fréquence semblent meilleurs pour la santé.

 

 

 

Le principe d’attachement

Le mauvais attachement mène-t-il à des soucis de l’individu devenu adulte ?

Sans vouloir être fataliste, on peut avancer qu’un attachement inapproprié  a un impact dans le développement de l’enfant. Certains bébés réagiront bien à cela d’autres beaucoup moins bien.

Notre mission auprès des enfants – donc des éducateurs – est d’expliquer ce principe de relation pendant la prime enfance afin de la prévoir la plus belle possible pour chaque partie concernée.
Les ateliers enfants/parents que nous avions proposés en 2013 avaient ces objectifs principaux d’établir une connexion avec la toute petite cellule familiale pour lui expliquer la relation d’attachement.


Un enfant né dans un océan d’amour, saura nager à tout jamais dans les vagues de cette immensité.
Car l’attachement, contrairement à ce qu’il semble dire, n’est pas un lien à vie, c’est une période qui va de la symbiose à l’indépendance de deux ou plusieurs êtres proches.

Qu’est-ce que la sécurité pour bébé ?

sécurité2

On nous pose souvent ces questions durant nos formations : Quelles sont les règles de sécurité pour les bébés ? Quelles sont les normes ?

Au sujet des normes, figurez-vous qu’elles ne sont pas les mêmes suivant l’endroit où se trouve l’enfant (et oui les ministères  (Education Nationale, M. jeunesse & sport ou M. de la Santé) se l’arrachent !).

Au sujet des règles, elles sont à appliquer en tout endroit privé et sont du bons sens. Evidemment, comme les limites des adultes sont différentes, elles varient.

J’ai hélas croisé une maman dont le bébé a eu la peau de ses deux paumes greffée suite à une brûlure sur un poelle à bois (Mes enfants allaient dans une école montessori avec un poelle à bois dans la classe !). Une autre dont le bébé s’est noyé dans la baignoire.

Sans tomber dans l’excès, je dirais que les précautions à prendre varient en fonction de l’environnement. Si la pièce où se trouve le bébé est truffée de décorations en porcelaine, d’animaux domestiques en tout genre, d’un poelle à bois non sécurisé et de légos et billes parsemés, le bébé a plus de risque d’être en insécurité que dans un environnement où on a observé et réfléchi à ce que les petits mains pourraient faire, et où les petites jambes pourraient aller.

 

sécurité1  sécurité3

La sécurité des bébés

Les dangers pour les bébés sont-ils plus nombreux en 2014 qu’en 1900 ?

Je dirai qu’ils sont différents.
Le bébé est emmené partout avec sa famille et par conséquent exposé à des risques directs ou indirects multiples. Cela va de la pollution en ville (où la hauteur de l’enfant dans certaines poussettes l’expose à l’inhalation néfaste des gaz) aux multiples dangers encourus à cause des loisirs (en piscine par exemple), en passant par la promiscuité de « nouveaux » animaux domestiques (La moitié des décès humains provoqués par des chiens, touche les enfants de moins de 5 ans !) et le monoxyde de carbone.

N’hésitons pas à prendre au sérieux la sécurité des enfants. De nombreuses associations existent, spécialisées selon les dangers.  Peut-être quelqu’un a-t-il une liste à nous communiquer ?

danger

 

Aménager les toilettes adultes

blocage lunette

Comment aménager au mieux la maison, l’appartement, la crèche ou l’école pour les enfants, quand une cuvette pour adultes s’y trouve ?

Voici un équipement pas forcément superflu. En effet, les enfants peuvent se faire mal en laissant tomber le couvercle des toilettes sur leurs mains (ou autre partie du corps !).
Ce couvercle sera facile à soulever, en partie seulement, et donc des petits doigts risquent d’être écrasés.
Ensuite, s’il est ouvert, les enfants pourront y jouer (cf le film « les visiteurs » !!!) y jeter des objets (dont le doudou). Il sera bienvenu donc aux adultes de prendre l’habitude de refermer le couvercle (stop aux mauvaises odeurs) et d’utiliser ce système de vérouillage adapté.

 

Les enfants s’amusent

Hier BBG est revenu hier de l’école avec une bosse sur le front.

children

La crèche puis l’école sont le premier lieu où les enfants se blessent (de simples bobos à des accidents très graves). Le saviez-vous ? Si vous êtes déjà parents, (de quatre garçons dans mon cas !) vous êtes déjà informés de ceci.

La sécurité dans les structures qui accueillent les enfants est donc un sujet important et à prendre très au sérieux. Il ne suffit pas de mettre des systèmes anti-pinces doigts (ce qui n’est déjà pas le cas dans beaucoup de structures) encore faut-il surveiller réellement les enfants. En tant qu’enseignante, j’ai besoin d’un break et la récréation des enfants me semble être aussi la mienne. Nenni, c’est tout le contraire, il  faut redoubler de vigilance, en dépit de notre environnement mis aux normes de sécurité. Dans ces moments, les enfants crient et se relâchent de toute la tension accumulée (pas dans une structure Montessori 😉 se poussent, courent, sautent et tombent.

Je pense qu’il faut réellement surveiller  les enfants durant leur moment de détente pour qu’il y ait moins d’accidents. Voici donc la méthode que je suggère :

– Deux enseignantes pour 25 enfants dans la cour
– Aucune autre classe ne sort dans la cour en même temps
– Les deux enseignantes surveillent vraiment ce qu’il se passe (pas d’échanges en parole, de café ou autre )- La durée de la récréation est de 15 minutes au moins
– Quelques soient les intempéries, les enfants ont 15 minutes de détente au moins (à l’intérieur ou à l’extérieur) par demie journée
– Chaque enseignant a besoin aussi de 15 minutes de vraie détente (celle-ci en dehors de la récréation)

Nous reviendrons sur ces sujets dans les prochains posts puisque c’est  « La Rentrée » en France

Les dangers et accidents domestiques

Café & bébéCette jeune maman tient un nouveau-né dans les bras, dans quelques minutes son bébé profondément endormi sera brûlé par le café qu’elle renversera par maladresse.

Si on lit les faits divers, on trouve d’autres accidents de la sorte :
http://www.ouest-france.fr/un-bebe-brule-par-du-cafe-nantes-la-creche-condamnee-627525

Alors, s’il vous plait soyons attentifs à la protection de ces petits enfants innocents.

Comment se passer d’un parc et pourquoi ? (suite et fin)

En quoi l’utilisation d’un parc est-elle une entrave au développement global de l’enfant ?

Telle est la question. Nous l’avons dit hier, nous sommes nombreux à avoir passé du temps dans un parc quand nous étions jeunes, nous sommes nombreux à y avoir mis nos enfants, comme nous l’avaient montré nos parents. Et nous ne pensons pas avoir souffert de cela ni avoir martyrisé nos enfants pour autant.

Je voulais vous mettre quelques photos glanées sur la toile, qui devraient vous faire réfléchir, mais le copyright m’en empêche.

Car la décision doit venir de vous et non pas des autres.

Si vous voulez une éducation respectueuse pour vos enfants, le parc n’est pas l’objet qu’il faut. L’enfant y sera mis comme dans une prison, il en basculera, le fera avancer pour se saisir des objets qui l’intéressent, y trouvera du désordre en permanence, se cognera en voulant avancer, pire, se fera pincer les doigts, comme cela m’est arrivé sur une vieille version pliante en bois !

Le message véhiculé, sera celui du manque de confiance, de temps à prendre soin de lui et de votre  relation, de peurs et de limites.
« Je te pose là, car je n’ai pas le choix, je reviens dans quelques minutes » n’est pas une excuse meilleure que celle d’y mettre le bébé durant des heures.
« Je te pose là, car je veux te protéger des dangers de la maison et de ton grand frère » non plus.
S’agit-il du bébé ou de nous avant tout ?

Le parc est un bon exemple car il permet d’aborder les valeurs d’une éducation : développement moteur, langage et communication, éducation cosmique, émotions, environnement préparé et adapté, sécurité, lien social…

 

 

 

L’heure de la collation en crèche Montessori

Une fois n’est pas coutume, je partage une vidéo avec vous aujourd’hui.

En effet, certains connaissent mes réticences sur les vidéos et les photos qui déforment, enferment et véhiculent pas mal de choses, pas toujours celles attendues.
Mais celle-ci m’a plue !

Vous y verrez un bébé qui ne sait pas marcher mais sait s’asseoir et aussi utiliser les signes pour demander « encore » ou « boire ». Vous y verrez encore beaucoup de choses, je vous laisse apprécier par vous-mêmes.