La sphère

La balle est un élément cher à Froebel.

« Le sphérique est la manifestation de la diversité dans l’unité et de l’unité dans la diversité.

« Le sphérique est la manifestation de la diversité qui repose dans l’unité et qui s’en développe, et du retour de toute diversité à l’unité.

« Le sphérique est le général et le particulier, l’universel et l’individuel, l’unité et la particularité à la fois. Il réunit la perfection et l’imperfection, le complet et l’incomplet.

« Pour qu’un objet développe sa nature sphérique, il doit tendre à manifester, et manifester en effet, son être en soi et par soi dans son unité, dans sa particularité, et dans sa diversité.

« Tout objet tend à cette triple manifestation de son être, par laquelle il se détermine lui-même et devient véritablement intelligible.

« Ce n’est que par elle qu’il atteint à son vrai but et à sa vraie dignité comme partie organique d’un tout.

« C’est tout spécialement la destinée de l’homme que de développer, de cultiver (auszubilden), de manifester d’abord sa propre nature sphérique, puis la nature de l’être sphérique en général.

« Travailler consciemment au développement de la nature sphérique d’un être, c’est faire l’éducation de cet être (dieses Wesen erziehen).

« La loi du sphérique est la loi fondamentale de toute véritable éducation humaine (Menschenbildung). »

J’ai pu observer dans le nido, combien les enfants jouent et explorent grâce à la sphère.

Prenez le temps de bien choisir cet objet qui développera les connections du cerveau de votre enfant.

1 réflexion sur « La sphère »

Les commentaires sont fermés.